atelier d′architecture environnementale
   
Accueil du site > Réalisations > Equipements publics > Centre d’initiation à (...)
Atelier

Démarche

Eco-nouvelle

Partenaires

Réalisations


  > Centre d’initiation à la ruralité Halluin estaminet, espace d’exposition et ferme
  Centre d’initiation à la ruralité Halluin estaminet, espace d’exposition et ferme  
  Réhabilitation d’une ferme flamande suivant une démarche HQE  
   
 

Maître d’ouvrage : ville d’Halluin - Année : livraison 2004


Nous avons bénéficié pour ce projet d’une mission très étendue puisqu’elle comprenait en plus de la mission de base les études de programmation et relevés-diagnostic ainsi que l’OPC (coordination durant les travaux). Ceci nous a permis de préparer et d’approfondir avec le maître d’ouvrage l’organisation du bâtiment dans une démarche de qualité environnementale.

Le programme comprend un estaminet, des espaces d’exposition, une ferme pédagogique, une salle d’études pour l’accueil de classes, une salle de réception pour 200 personnes avec office, un fournil et un four à pain, un logement pour le gardien et des bureaux associatifs. Les espaces propres de l’ancienne ferme flamande sur cour carrée n’étaient pas suffisants, une extension a été construite pour la salle de réception. Un espace d’accueil permet l’accès aux différents espaces et l’estaminet peut être ouvert indépendamment.

La construction de la ferme date de 1913, certaines des briques utilisées pour le corps principal sont issues d’une autre ferme plus ancienne située à proximité. La ferme était organisée autour d’un bâtiment principal servant de logement avec une partie fournil. Les autres bâtiments disposés en U autour de la cour étaient destinés aux étables, écuries et grange pour le foin. L’accès à la cour se faisait par un pigeonnier-porche monumental. Les baies sont principalement tournées vers la cour, le bâtiment est aveugle sur l’extérieur. De grandes portes fenières en alignement permettait le passage des charrettes pour le stockage de la paille et du foin. Les bâtiments sont tous en briques avec des modénatures sur les façades extérieures, des motifs créés par débords des briques ou par des briques de couleur blanche notamment autour des baies. Les toits sont débordants côté cour permettant ainsi une circulation à sec entre les bâtiments. Les eaux étaient récupérées dans des caniveaux et alimentaient des cuves. Les baies sont cintrées, les appuis sont en pierre bleue. Cette pierre calcaire marbrière de couleur noire ou bleue a été utilisée aussi pour les seuils, pour les sols ou les mangeoires. Les sols intérieurs des étables étaient soit en terre battue soit en briques à chant. Dans le logement, les sols étaient en carreaux de ciment à motif, les murs et plafonds étaient enduits avec un mortier de terre et paille de lin.

Pour la réalisation du programme, les espaces existants ont été préservés et utilisés en tenant compte de leur orientation et de leur disposition. Ainsi la ferme pédagogique avec les logements pour les animaux a été placée dans le bâtiment situé au sud de la cour avec des ouvertures principales au nord tandis que les espaces d’exposition ont été placés dans le bâtiment opposé ayant une façade principale au sud avec des grandes ouvertures. L’estaminet a été réalisé dans le corps principal, l’ancien logement du gardien avec un accès sur le fournil. Le four à pain à hourras est utilisé lors des accueils de classes. Aucune modification des volumes et peu de baies ont donc été créées sur la partie ancienne, préservant ainsi son aspect et sa valeur patrimoniale.

L’espace d’accueil est placé à l’articulation de la ferme et de la nouvelle salle de réception du côté de l’accès principal. La salle de réception a été décalée par rapport à l’orientation principale des bâtiments de la ferme afin de disposer d’une façade principale au sud et d’une toiture pour des capteurs solaires thermiques. Les proportions de la salle en plan et en élévations sont tracées suivant les proportions et hauteurs des bâtiments existants. Ainsi les acrotères règnent avec les corniches de la ferme ancienne, les retraits, les pas entre les éléments porteurs, les largeurs de baies sont en rapport avec les espaces de la ferme. Pour les travaux de réhabilitation, les matériaux utilisés en façade sont traditionnels : réalisation des baies nouvelles sur le modèle des anciennes, réfection des joints de briques à la chaux, réalisation de menuiseries en bois peint, réfection de toitures avec des tuiles mécaniques similaires aux existantes, réalisation de trottoirs en briques à chant ou en pierre bleue, réfection des laves émaillées du fronton d’entrée, etc. La vallée de la Lys étant une région productrice de lin, l’isolation a été réalisée avec de la laine de lin : les toitures et les façades ont été isolées par l’intérieur. Certaines façades au sud dans les espaces d’exposition ont été conservées en briques apparentes. Les sols sont en pierres bleues ou terre cuite. Les peintures des doublages sont réalisées au badigeon de chaux.

La construction nouvelle marie des murs à ossature bois pour les façades au sud avec un mur courbe aveugle en briques monomur doublé de briques de remploi au nord. Les briques de remploi utilisées dans la partie nouvelle et dans la partie ancienne proviennent des démolitions ou bien d’un bâtiment voisin. La structure principale de la salle est composée de trois travées de fermes ogivales croisées. La salle est tournée vers le sud avec des espaces tampons au nord (rangement mobilier et office).

Dans une approche bioclimatique, les espaces anciens comme les espaces créés sont conçus en privilégiant l’exposition au sud pour l’ensoleillement en hiver et en renforçant la protection au nord. Les espaces sont chauffés par des planchers chauffant alimentés par une chaudière au gaz couplée aux capteurs solaires thermiques (70 m² assurant 1/3 des besoins en énergies de chauffage et eau chaude). Une ventilation double flux complète ces installations.


 [1]

 
     
   
     
  Dans la même rubrique  
  Déchetterie du Tardenois
Aménagement et extension de la mairie de la Ferté-Milon
Cédéthèque de Montaigu (Vendée)
Centre d’initiation à la ruralité Halluin (Nord) salle de réception
Centre d’initiation à la ruralité Halluin estaminet, espace d’exposition et ferme
Four banal de Priez
Trésorerie de Villers-Cotterêts
Centre de Loisirs, Mézy-Moulins
Crèche multi-accueil de Boves (Somme)
Centre de réinsertion sociale et d’accueil d’urgence
 
Vivarchi / Yannick Champain / Atelier d'Architecture Environnementale / La Ferté-Milon / T (0033)-3 23 72 37 31  /  contact@vivarchi.com
Plan du site | SPIP | Newletter OK