atelier d′architecture environnementale
   
Accueil du site > Réalisations > Logements > Ancienne église St Waast
Atelier

Démarche

Eco-nouvelle

Partenaires

Réalisations


  > Ancienne église St Waast de la Ferté-Milon, absidiole romane ISMH
  Ancienne église St Waast de la Ferté-Milon, absidiole romane ISMH  
  Ancient St Waast Roman church  
 

Dans cette maison que nous restaurons depuis plusieurs années, il y a 2000 ans d’histoire. La période la plus marquante est cependant l’époque romane. L’église démantelée à la révolution française est éparpillée dans les maisons du quartier. Le projet a reçu une médaille de la Société de Protection du Patrimoine et de l’Esthétique de la France pour la restitution de la couverture en laves calcaires et des enduits extérieurs à la chaux et sable local.

C’est aussi une maison écologique vieille de 900 ans (les murs furent élevés en 1085) avec des enduits de terre et de chanvre, une isolation en laine de mouton, un poêle de masse, des toilettes sèches...

 
 

auto-restauration - La Ferté-Milon (Aisne)


A la Ferté-Milon, avant la Révolution Française, les voyageurs qui quittaient la vieille ville pour prendre la direction de Reims, arrivaient au bout de quelques centaines de mètres dans le faubourg construit autour de l’église Saint-Waast, de sa place, de son baptistère, de son cimetière.

En suivant le chemin de Mosloy, les voyageurs pouvaient se retourner vers la ville et ses 3 clochers. Celui de Saint-Waast a été démoli en 1794 après la Révolution Française. Le bien avait alors été vendu à un carrier qui a démonté pierre après pierre. On les retrouve maintenant dans les murs des maisons de cette période.

Il reste aujourd’hui de cette église l’extrémité sud du transept et une absidiole enserrées entre deux habitations construites au 19e s. L’église Saint-Waast est le plus ancien édifice religieux de la Ferté-Milon. Ce qui reste de l’église romane a été bâti à partir de 1085, date à laquelle le vieil oratoire mérovingien a été vendu aux moines de l’abbaye Ste Geneviève de Paris. Cet oratoire, dédié au saint Waast (Gaston), a été construit après sa mort au 6e s. sur un site d’occupation néolithique. Le bourg se nommait alors Bouveresse.

Lorsque que la forteresse fut construite par Hémogaldus au 9e s., la population habita prioritairement autour du château et Bouveresse devint un faubourg.

La paroisse regroupait les deux églises de Saint Waast et de Notre Dame, plus tardive, dont le cœur fut achevé au 16e s. Des deux églises, Saint Waast était celle des baptêmes et des enterrements. Elle était entourée d’un cimetière dont subsistent des traces dans les terrains voisins. D’après les registres paroissiaux, Racine y fut baptisé en décembre 1639.

L’église Saint-Waast comportait une nef et des bas-côtés, un coeur, une absidiole et un clocher. La source qui surgit dans une fontaine en façade ouest s’écoule vers un plus grand bassin qui servait de baptistère dans les premiers temps chrétiens. La route de Mosloy ayant été modifiée au début du 20e s., le parvis qui était enserré par l’église au nord et le presbytère au sud a disparu.

L’absidiole romane est ornée de modillons historiés dont la symbolique évoque un cheminement spirituel. La couverture en laves de cette absidiole a été restituée récemment de même que les baies d’époque gothique.

L’ancienne église Saint-Waast fut inscrite au registre supplémentaire des monuments historiques en 1928, inscription étendue en 1995 à l’ensemble du site.

Habiter un site historique impose un certain respect. Nous, habitants et utilisateurs d’un patrimoine hérité de siècles d’histoire, avons la charge de préserver et de mettre en valeur ainsi que d’intervenir sur le site avec modestie en s’inscrivant dans une continuité. La Ferté-Milon regroupe non seulement 5 monuments historiques mais aussi un site classé (la vieille ville) ainsi que de nombreux bâtiments anciens tels que le quartier de la Chaussée d’époque Renaissance ou des hameaux d’origine médiévale (Mosloy).

Ce patrimoine n’est pas figé, il n’a pas reçu une coulée de lave, il est vivant. Il est lieu d’habitation, lieu de travail, lieu d’activité, de visites, etc. L’aspect extérieur des bâtiments, les volumétries comme le tissu urbain sont des biens communs. Chaque propriétaire et la collectivité sont solidairement responsables du devenir de cet héritage.

Nous sommes de passage. Le patrimoine est ce qui nous est transmis. Il est aussi ce que nous léguerons aux générations futures.

modillon roman

gravure début 19e

 
     
   
     
  Dans la même rubrique  
  Extension bioclimatique à Livry-Louvercy
Maison solaire à Lavannes
Ancienne église St Waast de la Ferté-Milon, absidiole romane ISMH
Restaurations de maisons
Crézancy, logements sociaux écologiques
éco-quartier de Crézancy, lotissement écologique
Logements sociaux HQE de Loos-en-Gohelle
La maison dont vous êtes le héro
Village senior bioclimatique du Moulin de l’Arche, Brasles (Aisne)
Première botte de paille / Maison écologique et activité agricole à Voyennes(80)
Maison bioclimatique à Suippes (51)
Maison solaire semi-enterrée à Crézancy
Eco-quartier seniors à Vermand
Extension en bois d’une maison soissonnaise à Montgobert
Solidarité Nouvelle pour le Logement / 12 logements à St Denis
Maison passive et écologique à Bry-sur-Marne
Restauration d’une maison soissonnaise
Etre acteur de sa maison à Soissons
Ensemble de logements neuf et rénovation à Brasles
Réhabilitation d’ensembles de logements à Etouvie
Maisons d’architectes et d’artisans
 
Vivarchi / Yannick Champain / Atelier d'Architecture Environnementale / La Ferté-Milon / T (0033)-3 23 72 37 31  /  contact@vivarchi.com
Plan du site | SPIP | Newletter OK